KINSHASA 2014

Mission de la conférence

"Si le malheur de tout humain mérite la compassion, il est inquiétant d’éprouver de l’empathie pour les uns et rester indifférent à nos propres malheurs".

"Si le malheur de tout humain mérite la compassion, il est inquiétant d’éprouver de l’empathie pour les uns et rester indifférent à nos propres malheurs. On dirait qu’on a développé en nous l’idée que notre race, nos nations, sont vouées à souffrir tandis que les autres sont destinés au bonheur. Ainsi, quand une mauvaise chose arrive à ces dernières, cela nous attriste alors que si la même chose nous tombe dessus cela semble dans l’ordre des choses.
C’est cette idée de malédiction éternelle – qui remonte loin ! – qu’il nous faut déraciner dans nos esprits en refusant d’être les objets de l’histoire au lieu d’en être les acteurs. L’accoutumance à la médiocrité et au malheur est la porte ouverte à toutes les formes de déchéance individuelle et sociale. Rechercher la qualité et l’excellence en toute chose et en toute circonstance ; vivre au rythme du monde sans s’exclure soi-même ni, encore moins, exclure personne est la recette d’une véritable dignité personnelle et d’une souveraineté nationale digne de ce nom".
Mots de Jean-Marie Ngendahayo, dans IWACU, les Voix du Burundi.

Vision de la conférence

« La démocratie est un luxe pour les africains » Jean-Jacques Chirac, dixit. La CENI va-t-elle dans l'avenir lui prouver le contraire ?

Etre un cadre conceptuel pour la promotion de la démocratie (Une transition du pouvoir au regard de la constitution actuelle est loin d’être visible à l’horizon), de la paix et de la bonne gouvernance pour la RDC.

les buts de la conférence

Prêtres congolais dans une marche pacifique (Goma 2013), KC Pictures Gallery

 

  • Promouvoir la démocratie effective, seule garantie de la bonne gouvernance, la redevabilité des pouvoirs publics, la justice, la stabilité présente et future de l’ensemble RDC
  • Poser le jalon de la nécessité d’une éducation de qualité, génératrice des forces humaines propre au progrès socio-économique. L’universalité sans qualité est un gaspillage des ressources.
  • Offrir un cadre de la réflexion sur les axes de consolidation des capacités des FARDC dans la mission noble de pacification de tout le territoire national, condition sine qua non de tout effort de paix durable et de la sécurité du pays.
  • Promouvoir la nécessité d’une décentralisation effective, levier de la croissance socio-économique des entités administratives de base et du pays tout entier.
  • Sensibiliser les participants au besoin de contribuer à l’effort de l’érection d’un Congo vraiment démocratique et prospère.

Message de la conférence

  • Tout gouvernement du pays devra mettre l’éducation au centre de l’action gouvernementale.
  • Propager ce message : La  non-démocratie et la centralisation du pouvoir à Kinshasa constituent les facteurs majeurs qui s’opposent à l’émergence de la bonne gouvernance, de l’état de droit, de la paix et du progrès social en RDC.
  • Il ya intérêt aujourd’hui de fédérer les efforts dans la tâche noble d’assurer une alternance plus compétente du pouvoir au pays d’ici décembre 2016. Suivre l'exemple de la coalition sudafricaine appelée ANC (partis politiques et groupements religieux) peut être le motto. Il existe tout un arsenal des méthodes légales utilisables pour s’opposer à toute velléité de certains dans l’administration présente de pérenniser leur tenure des rênes du pouvoir. Il faut une participation de tous à différents nivaux. Un premier pas peut être une contribution financière aux organisations qui luttent pour le respect de droits de l’homme comme la VSV, celles dédiées à la promotion de l’éducation de qualité comme Pygmalion ou à l’émergence d’un état de droit et la bonne gouvernance en RCD comme Kamoto Centre, the friends of the Congo, DESC-Wondo,etc.
  • La modification de la constitution est au centre des actes qui peuvent engager de façon significative l’avenir du Congo. L’impotence des masses populaires face à tout changement des articles 70 et 220 a la potentialité d’avoir la même signification que la modification constitutionnelle de 1974 faisant du MPR parti unique de droit et institution suprême du pays. Malgré le multipartisme au pays, du fait du contrôle par le PPRD de toutes les institutions du pays dont l’assemblée nationale, le senat, l’appareil judiciaire et les provinces, la RDC fonctionne comme un pays à parti unique de fait. Les milliers de partis politiques au pays constituent simplement ce qu’on appelle en anglais un window-dressing.
  • Les méthodes non violentes et légales utilisables existent et sont aussi très effectives. Elles comprennent les marches et autres manifestations pacifiques, le lobbying que Kamoto Centre utilise déjà avec succès. Ces méthodes ont été utilisées avec succès à l’époque de Mobutu.

Participants:

Les intellectuels, les journalistes, les ‘dignitaires’ du pays, les étudiants et le public en général.

 

London 12/07/2014

Dr Florent Pumu.

 

 

Write a new comment: (Click here)

SimpleSite.com
Characters left: 160
DONE Sending...
See all comments

| Reply

Latest comments

01.11 | 09:54

depuis que j'ai fait connaissance de votre site, je ne passe pas un jour sans le consulter. Merci pour l'objectivité de vos analyses.

...
07.10 | 14:07

balezi

...
14.08 | 09:52

CROIRE A TSHISEKEDI C'EST PERDRE SON TEMPS CAR IL LA FACE DES TRAITRES NOW! "BOLALA PONGI YA BA BEBE 2011" PUIS "BOLAMUKA NA PONGI, PRENEZ-VS EN CHARGE 2016"AHH

...
31.03 | 22:42

I have read your thought and understood your tremendous commitment towards a common better future of our DR Congo. We share the same objectives. Congratulation!

...
You liked this page